2015 - oct/nov - 9 Salvador de Bahia

Publié le 5 Août 2016

Je n'ai pas pour habitude de poster des photos des endroits où nous "logeons" mais là pour le coup, cette pousada "solar das artes" dans le centre historique de Salvador, est tellement tellement charmante que je me devais de vous la faire découvrir... Ce batiment en pierre date de... mathusalem, des murs de pierres construits au temps de l'esclavage, un petit musée décoré par son propriétaire Washington qui a un goût qui m'enchante. Tableaux, meubles dénichés, rideaux à l'ancienne, ambiance musicale reposante (opéra), on entre ici et on contemple chaque objet, mais ce n'est pas tout, il y a le confort, une table pour le "café du matin" tellement copieuse...  l'odeur du propre, je vous laisse voir :) Nous garderons de sympathiques souvenirs de Washington et de Lissandro, un des employés, en particulier mais de tout le personnel aussi.

Après avoir déposé nos sacs nous nous dépêchons de partir découvrir le centre historique de nuit, en sachant que tous les mardis soir les écoles de musique (samba) défilent dans les ruelles
Après avoir déposé nos sacs nous nous dépêchons de partir découvrir le centre historique de nuit, en sachant que tous les mardis soir les écoles de musique (samba) défilent dans les ruelles
Après avoir déposé nos sacs nous nous dépêchons de partir découvrir le centre historique de nuit, en sachant que tous les mardis soir les écoles de musique (samba) défilent dans les ruelles
Après avoir déposé nos sacs nous nous dépêchons de partir découvrir le centre historique de nuit, en sachant que tous les mardis soir les écoles de musique (samba) défilent dans les ruelles
Après avoir déposé nos sacs nous nous dépêchons de partir découvrir le centre historique de nuit, en sachant que tous les mardis soir les écoles de musique (samba) défilent dans les ruelles
Après avoir déposé nos sacs nous nous dépêchons de partir découvrir le centre historique de nuit, en sachant que tous les mardis soir les écoles de musique (samba) défilent dans les ruelles
Après avoir déposé nos sacs nous nous dépêchons de partir découvrir le centre historique de nuit, en sachant que tous les mardis soir les écoles de musique (samba) défilent dans les ruelles
Après avoir déposé nos sacs nous nous dépêchons de partir découvrir le centre historique de nuit, en sachant que tous les mardis soir les écoles de musique (samba) défilent dans les ruelles
Après avoir déposé nos sacs nous nous dépêchons de partir découvrir le centre historique de nuit, en sachant que tous les mardis soir les écoles de musique (samba) défilent dans les ruelles
Après avoir déposé nos sacs nous nous dépêchons de partir découvrir le centre historique de nuit, en sachant que tous les mardis soir les écoles de musique (samba) défilent dans les ruelles
Après avoir déposé nos sacs nous nous dépêchons de partir découvrir le centre historique de nuit, en sachant que tous les mardis soir les écoles de musique (samba) défilent dans les ruelles
Après avoir déposé nos sacs nous nous dépêchons de partir découvrir le centre historique de nuit, en sachant que tous les mardis soir les écoles de musique (samba) défilent dans les ruelles
Après avoir déposé nos sacs nous nous dépêchons de partir découvrir le centre historique de nuit, en sachant que tous les mardis soir les écoles de musique (samba) défilent dans les ruelles
Après avoir déposé nos sacs nous nous dépêchons de partir découvrir le centre historique de nuit, en sachant que tous les mardis soir les écoles de musique (samba) défilent dans les ruelles
Après avoir déposé nos sacs nous nous dépêchons de partir découvrir le centre historique de nuit, en sachant que tous les mardis soir les écoles de musique (samba) défilent dans les ruelles
Après avoir déposé nos sacs nous nous dépêchons de partir découvrir le centre historique de nuit, en sachant que tous les mardis soir les écoles de musique (samba) défilent dans les ruelles

Après avoir déposé nos sacs nous nous dépêchons de partir découvrir le centre historique de nuit, en sachant que tous les mardis soir les écoles de musique (samba) défilent dans les ruelles

On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !
On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !

On rentre sous le son rythmé des tam-tams, émerveillés par tant de dépaysement. Bonne nuit !

Mercredi 11 Nov -

Salvador de Bahia vit au rythme de ses divinités et de ses traditions africaines. Un voyage hors du temps.

Une fois le centre historique rapidement visité à pieds (nous aurons le temps), nous nous attaquons aux alentours et prenons un bus pour la plage de Barra, où nous passerons une partie de la journée à lézarder sur le sable et à faire trempette. Un pur bonheur de se laisser dorer sous ce soleil tant attendu, à lâcher prise, se laisser aller et hâler.

Jeudi 12 nov -

Nous avons prévu d'aller visiter un jardin zoologique tropical en espérant voir quelques espèces de singes que nous aurions préféré voir en pleine forêt tropicale. On verra bien plus que ça, zèbres, crocodiles, panthères, oiseaux, ours... Un joli parc, avec peu de monde très étrange.

Nous ferons la connaissance de 2 jeunes français de Tour, Anabelle et Alex (jeune infirmiers venus faire un stage de quelques semaines à l'hôpital de Barra), rencontre très sympa et à qui nous ferons découvrir l'acaï (n'est-ce pas Anabelle ?). Puis nous irons dîner avec Sophia et Yannick d'autres français connus à la pousada, c'est ça aussi les voyages, d'agréables rencontres.

Cette ville est pleine de contraste. Le quartier où nous logeons est très sécurisé. La police y est omniprésente mais la misère aussi et croyez moi elle n'est pas moins terrible au soleil :(

Cet après-midi, visite du quartier Bonfim.

Salvador a été notre point de ralliement pendant quelques temps. C'est ici, que nous laissions nos gros sacs pour quelques virées environnantes incontournables. Joaq étudie, approfondit, cherche, s'informe, même si déjà il avait planifié notre itinéraire en France, il a fallu revoir tout ça puisque nous ne devions pas arriver si tôt à Salvador. C'est vrai qu'une semaine ici aurait largement suffi. Donc, même si c'est assez compliqué pour s'y rendre, nous optons pour l'ile de Morro Sao Paulo (de son vrai nom Trinhade) et par là même Boïpéba.

Mes notes ne repartent qu'au 18 nov.

Ce vendredi 13 nous a, comme à vous tous, même si nous étions loin, rendu tristes et abattus les jours qui ont suivi. Nous nous sommes sentis tellement proches de la France d'un coup d'un seul.

C'est ce même jour que nous ferons la connaissance de Jennifer et Jessica, deux jeunes parisiennes venues loger au "solar das artes". Elles arrivaient de France le jour même et ne savaient encore pas ce qui s'était passé.

Joaquim passera la nuit devant les infos et le résultat a été... j'aurais préféré ne pas savoir de suite, je sais c'est égoïste mais j'aurais eu besoin de nous préserver de cette horreur d'autant plus qu'en rentrant... bref ce ne fut pas le cas et ce triste évènement a fait parti du reste du voyage :(

La vie continue malgré tout...

La vie continue malgré tout...

Rédigé par Sylvie

Commenter cet article